• Un tipi nature

    C'est décidé, dans l'ancien grand champ - qui est en train de devenir une forêt de chênes, nous allons monter un tipi.Monter un tipi...
    Ce sera un tipi un peu spécial, il aura bien une structure en perches de bois, mais il ne sera pas couvert : ni de peaux de bison, ni de toile, ...
    Chacun pourra contribuer à le décorer avec des fils de laine et des matériaux naturels comme des plumes, des branches, des feuilles, ...

    Mais d'abord les préparatifs : en guise de perche nous allons utiliser des troncs de sapin, ceux qui sont déjà mort ou non presque pas poussés pendant 35 ans. Michel les choisi et coupe les restants de branche avec la tronçonneuse. Il les attache un par un ou deux par deux à la tondeuse et je les emmène dans le champ où un rond d'environ 7 mètres de diamètre a été tondu.

    Monter un tipi...  Monter un tipi...  Monter un tipi...

    On attache les trois premiers troncs ensemble - deux d'un côté et un seul, qui viendra se placer du côté de la porte. C'est drôlement dur à relever - c'est que ça pèse les sapins ! Alors nous allons chercher une échelle à la rescousse et après quelques frayeurs, voilà notre tripod debout. Il n'y a plus que les autres troncs à ajouter en arc de cercle, puis le tout à attacher ensemble. C'est une échelle plus grande que Michel utilise pour atteindre les 5 mètres de hauteur où les troncs se retrouvent et doivent être fixés par la corde des trois premiers.

    Monter un tipi...  Monter un tipi...  Monter un tipi...  Monter un tipi... 

    Nous terminons juste avant la pluie ! Et Michel a bien mérité son bain dans le spa pour détendre ses muscles.
    Maintenant il ne reste qu'à préparer le chemin d'accès : ça se méritera de découvrir l'entrée du tipi ! Et d'attendre que les fougères poussent comme pour le labyrinthe.


    Avril 2013Transport de branches

    Nouveau plan du labyrintheMirko a décidé que le labyrinthe du tipi était vraiment trop facile et nous a dessiné un nouveau plan à partir du labyrinthe existant.
    Il a donc fallu créer des nouveaux traverses dans les haies et boucher certains anciens passages. Pour matérialiser les haies aux endroits des anciens passages nous avons apportés des branches coupées.

    Le tipi a reçu deux rangés de branches qui permettront l'ajout de branchages ou de de fougères (quand elles Le tipiauront poussées), pour créer un espace plus fermé. Au dessus continueront à voler au vent les plumes, bout de laines, cônes de sapin, ... en fait le tipi, c'est un immense attrapeur de rêves - venez l'essayer !

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :